Vaux en Beaujolais, source d'inspiration du célèbre "Clochemerle" de Gabriel Chevallier

Un peu plus de kilomètres, aujourd'hui, 150 aller-retour, pas plus, pour un saut dans le Beaujolais.
Un peu après Chauffailles, on quitte le Brionnais pour descendre vers le sud-est les monts du Beaujolais, avec, au loin, la vallée de la Saône.
Après une impressionnante descente, on découvre Clochemerle, charmant village qui, avant d'être reconnu par Gabriel Chavallier en 1956 comme étant le village 
où il situe l'action de son célèbre roman, s'appelait simplement Vaux en Beaujolais...mmune de Vaux-en-Beaujolais où Gabriel Chevallier, en personne, a inauguré en octobre 1956, 
la rue Gabriel Chevallier et le caveau de dégustation. A cette occasion, il déclare : « J’ai été absolument surpris que les lecte
Cette joyeuse satire est si bien accueillie que plusieurs villages revendiquent très vite l’honneur d’avoir servi de modèle àClochemerle-en-Beaujolais… honneur qui revient à la cours situent
 Clochemerle comme ils l’ont fait, car je pensais avoir créé un mythe qui est devenu aujourd’hui une réalité ».
Reconnaissante, la Municipalité lui a consacré un charmant musée

clochemerle, gabriel chevallier, vaux en beaujolais, francis dumelié

Toute la production littéraire de Gabriel Chevallier est présentée dans ses différentes éditions, dont le somptueux volume de "Clochemerle" illustré par Dubout

clochemerle, gabriel chevallier, vaux en beaujolais, francis dumelié   clochemerle, gabriel chevallier, vaux en beaujolais, francis dumelié   clochemerle, gabriel chevallier, vaux en beaujolais, francis dumelié

Le musée donne aussi à voir les nombreuses illustrations de l'auteur qui, on l'oublie souvent, était un excellent dessinateur.

clochemerle, gabriel chevallier, vaux en beaujolais, francis dumelié  clochemerle, gabriel chevallier, vaux en beaujolais, francis dumelié
La place est charmante, et bien que la pissotière -non fonctionnelle- n'ait pas été installée comme il se devait contre l'église, sous les fenêtres de Mademoiselle Putet, 
l'ensemble a beaucoup d'allure et permet surtout de pénétrer dans la cave de la commune, car les affaires sont les affaires, là comme ailleurs...
Les illustrations de Dubout ont été reprises dans un immense trompe l'oeil qui est l'oeuvre de Patrick Commecy, et couvre une maison entière.
Souhaitant cumuler son quota de célébrités, Vaux en Beaujolais a donnné à son école le nom de Bernard Pivot qui est venu l'inaugurer au cours de l'été 2013.
Mais avant tout, lisez ou relisez l'oeuvre de Gabriel Chevallier, et surtout son premier ouvrage, "La peur" rarement un livre aura été aussi mal servi par le sort. Paru en 1931, 
parmi une pléthore de témoignages de la Grande guerre et de récits cocardiers, La Peur a été retiré de la vente en 39 pour « Défaitisme ».
 Que serait-elle devenue, sans la constance de Dominique Gaultier, patron des éditions Le Dilettante ? Un souvenir, dans les têtes de ses rares lecteurs !

Retour à la page d'accueil du site