Passages à gué sur la Loire

C'est logique, les gués après les ponts-canaux, après les ponts-tout-court, mais peut être aurais-je dû en parler avant pour respecter la chronologie historique...
Mais c'est à force de traîner un peu partout autour de Melay que je découvre, et cette fois-ci, c'est devant mon écran que j'ai trouvé :
En effet, quand sur google maps vous suivez un chemin qui aboutit au fleuve, et que vous le voyez continuer sur l'autre rive, sans le moindre pont pour  franchir l'eau,
vous pouvez vous dire qu'il y a quelque chose comme un gué là dessous...Je suis donc allé voir ! pas loin, entre Melay et  Chambilly, puis à l'aplomb de Bourg le Comte,
très beau village perché au-dessus de la plaine alluviale de la Loire, au nord de Melay.


les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié

les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié

les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié   les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié

De tous temps, l'homme  a eu à franchir ces obstacles que constituaient fleuves et rivières et chaque fois que c'était possible, le gué a été utilisé, puis le bac, et enfin le pont,
 mais dont l'histoire est souvent cahotique, soit à cause de la furie des crues, soit à cause de la folie des hommes...
Tombés en désuétude, ces gués laissent cependant des traces, et curieusement, ceux qui nous intéressent se trouvent à des lieux-dits "Le port" pour l'un,
 "le port Chasset" pour l'autre. On peut penser que le très faible tirant d'eau des bateaux de Loire permettait ce voisinage...


les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié   les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié   les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié

Les accès au fleuve sont rares, d'une part à cause des clotûres des pâtures, mais aussi du fait de berges très accidentées, les variations de niveau étant souvent très importantes,
malgré la régularisation du débit apportée par le barrage de Villerest en amont. Les pêcheurs en profitent !
 On voit bien les restes d'empierrement de l'accès au gué, ici en rive gauche.

les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié   les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié   les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié
En rive droite, mêmes empierrements bien conservés, et l'on voit bien, à droite, la descente de l'autre rive. Les pêcheurs ne sont plus là, la photo a été prise un autre jour !

les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié   les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié

Juste en bordure du fleuve, en rive gauche, ce bâtiment annonce son ancienne fonction. Actuellement, il accueille la société Holiste
et témoigne d'un passé marinier, ayant sans doute été, en plus d'une auberge, un centre d'approvisionnement pour les bateaux de Loire jusqu'au milieu du XIX° siècle,
avec picotin, foin et avoine pour les ânes ou les mulets-tracteurs...
N'oublions pas que sur cette partie de la Loire ont circulé 250 000 "rambertes", bateaux avalants à usage unique qui transportaient le charbon de St Etienne à raison de 25 à 36 tonnes
 par bateau jusqu'à Orléans  et parfois jusqu'à Nantes et Paris, entre 1704 et 1850. Ce sont 12 millions de tonnes de charbon qui furent ainsi transportées !

les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié    les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié
Les restes d'une "ramberte" à gauche, exposée près du mur du barrage de Villerest.

les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié    les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié    les gués sur la Loire près de Melay, péniche d'argile et d'eau, francis dumelié

Moins marqué dans le paysage que le gué précédent, celui de Bourg le Comte a encore sur la rive droite, un empierrement qui sert de mise à l'eau pour les canoës que louent sur
la rive droite Nicole et Jean Mehu


Retour à la page d'accueil du site