Les murs ont peut être des oreilles, mais en tous cas, je suis sûr qu'ils nous parlent !

Depuis une peu plus d'un an que je suis dans cette belle région, j'en ai découvert, des chateaux, musées, monuments, villages, enfin, tout ce que d'ordinaire, on met en valeur à l'intention des visiteurs...
Je vous en ai fait part à travers les actualités de ce site, mais je suis loin de vous avoir tout dit...Il est des choses bien plus ordinaires que tout ce que je vous ai montré jusqu'ici, mais qui, à mon sens, valent le coup de s'y intéresser. Il s'agit des murs...
Oui, ceux des maisons, des jardins, des usines, même... On y voit ce qu'il y a en dessous, dans le sous sol, on y trouve des traces d'histoires qui se manifestent avec une telle discrétion, souvent, qu'on ne les remarque pas !

péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne                                                péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne

A gauche, c'est du recyclage... Combien de maisons offrent ainsi au regard des restes antiques - là, il s'agit d'un bout de colonne grecque en Italie - A droite, la brique et le calcaire voisinent avec des restes de poteries fabriquées en quantité dans ce village du Nord de la France...On retrouve ce type d'inclusions dans de nombreux villages de la Puisaye, grande productrice de pots depuis des siècles !
Combien de châteaux avec leurs fortifications ont servi de carrière lorsque Richelieu les a fait raser en quantité, histoire de rabattre le caquet à nombre de potentats locaux !
Bien souvent, la trace de l'homme n'apparait que dans l'astucieuse récupération de ce qu'offre la nature, sans transformation aucune :

péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne

Mais revenons dans notre Sud de la Bourgogne :

péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne                                     péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne                              péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne

             Arêtes des murs en calcaire de Charlieu et murs en  briques.            Les arêtes sont en briques, le mur commencé en calcaire est fini en pisé       Dans Charlieu même, les rangs de calcaire à entroques alternenent
                                                                                                                                                                                                                           avec des galets  de silex sortis du Sornin qui traverse la ville.

Tout cela est bien ordinaire, et nous montre clairement, comme partout, que les ressources du sous sol, étaient utilisées localement avec beaucoup d'ingéniosité par l'homme depuis des siècles...
Mais tout autour de nous, dans le pays Roannais, une industrie majeure a produit des tonnages inimaginables de briques, de tuiles,  et si les briques ne présentent que peu de défauts, du fait de leur compacité, il n'en était pas de même pour les tuiles mécaniques que  la moindre déformation rendaient inutilisables en toitures... qu'à celà ne tienne, on allait pas gâcher de la bonne marchandise... Voyez donc :

péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne    péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne 

Dans le détail de l'image de droite, on voit bien les déformations des tuiles. (bâtiment industriel à Pouilly sous Charlieu)

péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne      péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne

A gauche, mur de jardin à Iguerande.                                                                                      A droite, bâtiment à Noailly

La tuilerie a été une activité essentielle du pays Roannais, favorisée par ses excellentes argiles locales, et par le canal de Roanne à Digoin qui permettait l'évacuation des produits finis, et  l'arrivée du charbon de Montceaux les Mines 
par le canal du centre.
 En cliquant ici, vous pouvez télécharger un document sur ce sujet.

péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne, tuilerie Cancalon de Roanne

Ici, c'est la tuilerie Cancalon,avant sa démolition qui a eu lieu en 2013 et 2014,  le long de la N7 à la sortie Nord de Roanne. Entièrement démantelée et démolie, il ne reste plus que la cheminée marquée d'une flèche sur l'image.


péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne, tuilerie Cancalon de Roanne    péniche d'argile et d'eau, chambres d'hôtes sur péniche, francis dumelié, canal de Roanne à Digoin, sud bourgogne, tuilerie Cancalon de Roanne

A gauche, l'image date de l'été 2014. A droite, j'ai pris la photo le 10 avril de cette année. Dans le projet d'aménagement de cet espace, il était prévu de garder le bâtiment longeant la RN7, et surtout le dernier four Hoffman, merveille technique  inventée en 1858, et bien sûr sa cheminée...
Il semblerait que les projets aient évolué vers la conservation de la seule cheminée... Il faut dire que notre pays ne bat pas de records en terme de conservation du patrimoine industriel, et un musée, ça coûte, alors qu'une si grande cheminée, on peut toujours y mettre quelques antennes, non ?...
Les tuileries en Saône et Loire : document à télécharger

Retour à la page d'accueil du site