Actualités

Dimanche 27  juillet

Première péniche relai équestre ? En tous cas, c'est la première fois que je reçois des cavaliers sur mon bateau. Ils étaient six, partis de Charolles, et après une étape au gîte équestre du Moulin de Vaux, à Nochize, ils sont arrivés depuis la rive est du canal.

bateau d'argile et d'eau, francis dumelié, centre équestre de Sennecy le Grand

L'intendance suivait, et ils ont trouvé facilement une pâture où les six chevaux ont passé la nuit.

bateau d'argile et d'eau, francis dumelié, centre équestre de Sennecy le Grand    bateau d'argile et d'eau, francis dumelié, centre équestre de Sennecy le Grand

La randonnée était organisée par le centre équestre de Sennecy le Grand, et Corinne et Jean Albert Minster, aidés de leur vieux chien "Poilu"  ont tout fait pour le bien être des cavaliers...

samedi 26  juillet

bateau d'argile et d'eau, francis dumelié

vendredi 25  juillet

Encore une belle découverte : à un saut de puce de La Pacaudière, dont je vous ai parlé le 17 mai,  un peu plus haut vers les Monts de la Madeleine,  et dominant la grande plaine de Roanne, un superbe village : le Crozet.


Le Crozet, francis dumelié, bateau d'argile et d'eau

Restes de l'enceinte de l'ancien château

Le Crozet, francis dumelié, bateau d'argile et d'eau     Le Crozet, francis dumelié, bateau d'argile et d'eau

Le village comprend de nombreuses maisons des XV° et XVI° siècles, et les aménagements modernes ne déparent pas l'ensemble...

Le Crozet, francis dumelié, bateau d'argile et d'eau   Le Crozet, francis dumelié, bateau d'argile et d'eau

Nous sommes juste en dessous des Monts de la Madeleine, si bien que si la brique et la belle pierre jaune de Charlieu  ont été beaucoup utilisées, le granite rouge se rencontre fréquemment dans les édifices.

Le Crozet, francis dumelié, bateau d'argile et d'eau    Le Crozet, francis dumelié, bateau d'argile et d'eau

La Maison Dauphin, à gauche, ancienne halle de boucherie du XVI° siècle, remarquable par la diversité de ses fenêtres à meneaux.  A droite,  cette dame n'a pas l'air très contente, non ? et ça fait un moment que ça dure...

Une belle promenade à faire dans ce superbe village...


mercredi 23  juillet

Rien à voir avec la Bourgogne, mais je vous le dis quand même : mon livre sur le fonds Photographique Poyet vient de sortir ! une belle aventure...

Ce fonds photographique est actuellement l'un des plus importants  permettant de retracer le travail d'un photographe de province du début du XX°siècle

Une vidéo de 2011 présente ce fonds photographique exceptionnel


fonds photographique Poyet, francis dumelié

mardi 22  juillet

Jusqu'au 26 Août, se déroule à Marcigny une biennale d'art contemporain désormais célèbre...

J'ai commencé par rendre visite à l'invité d'honneur,  Alessandro Montalbano, peintre et sculpteur...

                Alessandro Montalbano   Alessandro Montalbano bronze peint


Alessandro Montalbano   Alessandro Montalbano    

"C'est le bouquet", à gauche.   A droite : "Mon jazz autoportrait"

Alessandro Montalbano         Alessandro Montalbano
     

"Soleil levant"                                                                                                        "Nu"


Alessandro Montalbano

" Ailes"

J'ai bien aimé ce que fait cet artiste, et il est sobre dans ses titres.

Malheureusement, c'est la mode qui veut ça, les artistes, non contents  de s'exprimer par leur travail se mettent à parler ou à écrire, dans le même style que  celui, galimatias  impénétrable,   qui accompagne de nos jours toute exposition dite d'art moderne...Jugez-en : 

"Dans mes derniers bronzes peints, j'essaie à travers une peinture quasi tribale "d'exploser" ces creux et ces pleins dans un tourbillon

agité mais bien proportionné et guidé par un certain rhythme voulu et essentiel à mon oeuvre. Avec ces bronzes peints, maintenant,

je veux remettre en question ces fameux vides et pleins pour leur donner une autre lecture dans l'intention de pousser encore plus loin

la perception de ma sculpture...cette peinture apporte une toute autre façon d'appréhender la sculpture, d'y découvrir les vides et les

pleins qui constituent l'essentiel de ma recherhce en tant que sculpteur."


Il faut reconnaître qu'un sculpteur qui s'occupe de pleins et de vides, c'est sans doute tout à fait nouveau, contemporain, pour ne pas dire moderne, non ?..

vendredi 18  juillet  : la briqueterie de Ciry le Noble

Entre Montceau les Mines et Digoinj'ai découvert cette grande briqueterie lors de mon voyage  depuis la Champagne, et suis passé devant le 2 janvier de cette année.

Sur cette portion,  le canal du Centre a connu une grande concentration d'activités céramiques au cours du XIX° siècle, la plupart disparues  depuis les années soixante.

briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié

C'est ainsi qu'elle m'est apparue depuis la péniche

C'est la Communauté urbaine Creusot Montceau qui est à l'origine de la sauvegarde et de la mise en valeur de ce patrimoine industriel remarquable...Une chance inouïe a fait que bien que devenue friche industrielle, le site n'a pas été détruit, ni liquidé comme ça a été le cas en tellement d'endroits en France, des hauts fourneaux de la Vallée de la Chiers, en Lorraine, à la briqueterie de Champigny en Champagne et en d'innombrables lieux où un patrimoine industriel irremplaçable a été rasé au bulldozer...
Créée en 1893, l'usine a fonctionné jusqu'en 1967, produisant des briques, des tuiles, des carreaux, et quantité de produits destinés à l'industrie chimique, utilisant les propriétés exceptionnelles des argiles locales grésées à haute température.



briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié  briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié   briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié

Un parcours balisé permet de suivre toutes les étapes de la fabrication. Sur le plan muséologique, c'est remarquable  de clarté...


briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié  briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié  briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié

La grande salle de façonnage des briques située sous les broyeurs et la chaine de préparation de la pâte. Au centre, l'extrudeuse avec le chariot recevant les briques. A droite, le monte charge élevant les tuiles
 jusqu'aux séchoirs.


briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié   briqueterie de Ciry le Noble, Francis Dumelié

C'est en 1930 que la briqueterie Vairet-Baudot a racheté la tuilerie Bossot de Ciry le Noble, mais c'est une production qui est restée marginale et a cessé en 1945.

On peut voir les fours en parfait état, ainsi que le premier grand four rond dont seule subsiste la paroi extérieure, les briques isolantes ayant été réutilisées pour la construction de fours plus récents.

Le Musée donne à voir également des expositions temporaires. En ce moment, trois présentations permettent d'étendre les connaissances sur l'industrie céramique de la région.



La plus importante, me semble-t-il est celle consacrée à la découverte et la fouille du dépotoir de l'entreprise Langeron, productrice de grès émaillés, implantée non loin de là à Pont-des-Vernes, sur la commune de

 Pouilloux, exposition intitulée "Trésors de dépotoir"


Trésors de dépotoir, Thierry Bonnot, Jacques Gaudiau Trésors de dépotoir, Thierry Bonnot, Jacques Gaudiau

Thierry Bonnot est chargé de recherche au CNRS, membre du laboratoire Genèse et Transformation des Mondes Sociaux (CNRS/EHESS, Paris). Historien de formation initiale, il a travaillé de 1994 à 2002 à l’écomusée de la Communauté Le Creusot-Montceau (Saône-et-Loire) pour lequel il a mené plusieurs enquêtes aboutissant à des publications et expositions.

Aidé par Jacques Gaudiau, collectionneur et érudit, il a entrepris la fouille et l'exploitation du dépotoir de l'entreprise, dont on voit une reconstitution partielle ci-dessus.

Un livre passionnant a été édité à cette occasion, faisant suite à une première publication sur cette entreprise.


Trésors de dépotoir, Thierry Bonnot, Jacques Gaudiau  Trésors de dépotoir, Thierry Bonnot, Jacques Gaudiau  Trésors de dépotoir, Thierry Bonnot, Jacques Gaudiau

Beaucoup de pièces porteuses de défauts ont été ainsi découvertes, mais aussi du matériel de production  : montres fusibles, estèques de tournage, tournasins, etc... et surtout, quantité de moules en plâtres, moules de production pour le coulage, l'estampage, le calibrage et mères de moules, porteurs d'informations capitales sur le fonctionnement de l'usine.

Trésors de dépotoir, Thierry Bonnot, Jacques Gaudiau  Trésors de dépotoir, Thierry Bonnot, Jacques Gaudiau  Trésors de dépotoir, Thierry Bonnot, Jacques Gaudiau



Enfin, juste un mot de l'exposition "d'oeuvres" réalisées par Michel Delacroix à partir des moules du dépotoir.


         

Le titre de "bugs" va bien à ces réalisations, et je me permets de n'y voir qu'une aimable plaisanterie non dénuée de valeur technique,  plutôt qu'une "oeuvre" au sens artistique du terme...


jeudi 17  juillet

Un vent de révolte souffle-t-il sur Melay ?

                     bateau d'argile et d'eau, francis dumelié    bateau d'argile et d'au, francis dumelié       

                                                                                                   La servitude n'a pourtant pas l'air de leur peser !                                                                          

                         
mercredi 16  juillet


melay en saone et loire, francis dumelié

Image bien banale pour la saison : la fenaison, dernier retournement du foin avant de le mettre en bottes. Oui, mais approchons nous...

melay en saone et loire, francis dumelié   melay en saone et loire, francis dumelié

Juste derrière le tracteur, toute la famille Cigogne est là, pour saisir la bonne occasion et ramasser tout ce qui est comestible et découvert grâce au passage de la machine...Pas bêtes, les volatiles, non ?...



samedi 12  juillet : Le musée de la céramique de Digoin

musée de Digoin, francis Dumelié

Situé au-dessus de la Loire, à quelques pas du superbe pont canal, prévoyez du temps à y passer, le nombre de pièces à y voir est tout simplement impressionnant !

Le Musée aligne ses salles sur trois niveaux.

musée de Digoin, francis Dumelié  musée de Digoin, francis Dumelié

Les récentes fouilles d'Autun ont permis de découvrir des ateliers des 2° et 3° siècles de notre ère, tout spécialement les restes de l'atelier du célèbre potier Eduens, Pistillus qui fabriquait de ravissantes figurines de terre cuite, tandis que nombre de ses collègues produisaient à cette époques de très grandes quantités de Sigillée, dont ces vitrines nous donnent à voir de nombreux exemples, ainsi que quelques moules permettant leur façonnage.

C'est juste après la guerre de 1870, qui a entraîné la confisquation de  l'usine céramique de Sarreguemines avec l'Alsace et la Lorraine,  que la manufacture de Digoin fut créée, mais avant, la bonne argile de cette région, permettant d'obtenir une pâte dense et homogène a été exploitée en particulier par Pérouse qui en 1776 transferra sa fabrique des Pys à Digoin.

musée de Digoin, francis Dumelié

Il s'agissait d'une production manuelle, façonnage et décor, qui sera suivie, lors de la création de l'usine de 1872, d'une unité dont l'industrialisation permettra de fabriquer des quantités énormes de vaisselle.
L'usine a compté jusqu'à 1000 employés, qui produisaient 10 000 tonnes de vaisselle par an !

musée de Digoin, francis Dumelié  musée de Digoin, francis Dumelié   musée de Digoin, francis Dumelié

Les quantités produites ont entrainé la création de décors que l'on qualifiait de "mécaniques" dont nous avons de bons exemples ci-dessus : ils sont réalisés à la main, mais avec une division du travail extrême : chaque ouvrière ne pose qu'une seule couleur, ce qui, pour le décor ci-dessus, suppose 4 employées, plus deux plus qualifiées que les premières, qui réalisent les tiges, d'une finesse extrême, et la meilleure des deux fait le filet.
On a peine à imaginer ce que devait être une journée de travail pour ces artistes, loin d'être reconnues comme telles !

Dès que la technique permit la réalisation de décors en décalcomanies, seules les fileuses eurent encore un rôle...La dégradation esthétique est évidente, surtout lorsque l'usine ajoute à ses gammes des pièces dites humoristiques...

musée de Digoin, francis Dumelié   Décors posés par décalcomanies

musée de Digoin, francis Dumelié     musée de Digoin, francis Dumelié

Vaisselle humoristique...

Mais Digoin produit aussi des pièces techniques

musée de Digoin, francis Dumelié  musée de Digoin, francis Dumelié  musée de Digoin, francis Dumelié  musée de Digoin, francis Dumelié

Digoin produit aussi de la céramique sanitaire. C' est d'ailleurs la seule production encore "vivante", la dernière entreprise de vaisselle venant de fermer ses portes le 23 mai 2014.
Suite à une liquidation judiciaire en 2002, Monsieur André Buisson, l'ancien dirigeant, avait tenté de sauver quelques emplois en recréant une nouvelle structure qui n'aura survécu qu'une douzaine d'années...

musée de Digoin, francis Dumelié

jeudi 10  juillet : Quel temps !

bateau d'argile et d'eau, francis dumelié    bateau d'argile et d'eau, francis dumelié   bateau d'argile et d'eau, francis dumelié

Voilà au moins 24 heures qu'il pleut sans discontinuer... Ca en rend certains heureux, d'autres, moins !

mardi 8 juillet : Les voix d'eau de l'été à Melay

canal de Digoin à Roanne, francis dumelié

En amont de Melay, la toue cabanée arrive...

canal de Digoin à Roanne, francis dumelié
... avec, en remorque, deux petits bateaux. Un bien court cortège pour fêter cette voie d'eau...

canal de Digoin à Roanne, francis dumelié     canal de Digoin à Roanne, francis dumelié
En fin d'après midi, une animation pour les enfants, puis ensuite une animation musicale.

canal de Digoin à Roanne, francis dumelié    canal de Digoin à Roanne, francis dumelié
La toue cabanée fait une rapide démonstration d'un chargement-déchargement de tonneaux avec un mat de charge curieusement soutenu par la vergue.
Mais attention, pas de critique, ce n'est pas une reconstitution historique, mais une animation...
Mais le moment essentiel  va suivre : dégustation de vins des côtes roannaises, et bonne bouffe... Les tables sont complètes...
Ca m'a irrésistiblement fait penser à la fin d'une histoire d'Astérix et Obélix. Qu'importe le récit, pourvu qu'il finisse par un banquet...
Par contre, ce qui manquait ici, c'était le barde, accroché à un arbre, soigneusement ficelé et baillonné...
A 23h, la pluie a mis fin à la fête !


du 5 au 13 juillet, animations sur le canal de Roanne à Digoin : 8 étapes festives et gourmandes !

canal de Digoin à Roanne, francis dumelié


samedi 5 juillet
Le plus vieux château de Bourgogne   chateau de Semur en Brionnais

Il est tout près de Melay, à Semur en Brionnais, village classé parmi les plus beaux de France. Il en reste les deux tours défendant l'entrée, et le donjon, impressionnante tour carrée du X° siècle, symbole de la puissance des Seigneurs de Semur, dont l'un des fils, Hugues (1024 - 1109) fut grand abbé de Cluny , et acteur de l'extension de l'Ordre de Cluny qui compta jusqu'à 10 000 moines et un millier d'abbayes, monastères et prieurés dans toute l'Europe occidentale.

chateau de Semur en Brionnais    chateau de Semur en Brionnais

Le château domine la vallée du Merdasson, petit ruisseau qui se jette dans la  Loire à Marcigny

chateau de Semur en Brionnais     chateau de Semur en Brionnais

Les meurtrières donnent une idée de l'épaisseur des murs ! Les deux tours entre lesquelles se trouvait l'entrée du château.
Utilisé comme prison après la Révolution, comme beaucoup de châteaux féodaux, il a été abandonné, a servi de carrière de pierres, mais heureusement, il a été remis en valeur et restauré grâce aux forces associatives...
A voir sur place, aussi, la Collégiale, l'Eglise St Martin la Vallée et beaucoup d'autres batisses intéressantes...


jeudi 3 juillet : une visite bien agréable...

Hier après midi, Charles Berg, mon ami désigné en France  comme le meilleur "canauxlogue" de notre pays est arrivé à Melay à la barre de son "M.S Blueberry", venant de Mably, à une vingtaine de kms en amont.

MS Blueberry, francis dumelié   MS Blueberry, francis dumelié

A droite, le très curieux système qui combine sur ce bateau le gouvernail complètement repliable, et l'arbre d'hélice, articulé par un cardan, à la verticale de la coque, permettant de le relever. Ainsi, pas de place perdue dans le franchissement des écluses par un dispositif dépassant du bateau. Voyez sur le site de Charles Berg, les détails technique sur ce type de bateau dont cet exemplaire, l'un des derniers existant encore, et le seul à naviguer 
est labellisé "Bateau d'Intérêt Patrimonial".

MS Blueberry, francis dumelié    MS Blueberry, francis dumelié

Charles, pour une image semblable, parlait de dauphin contre une baleine... C'est un peu ça, non ? C'est assez curieux de voir le nez de ces deux types de bateaux, tout à fait identique, et pour ce berrichon, cette longueur qui en fait un couloir flottant...
Vous remarquerez, à mi-longueur du bateau, l'habitacle qui était celui des ânes tirant le berrichon avant la motorisation...

l'Infatigable, francis Dumelié      

Vers 13h, l'Infatigable a réussi son demi-tour malgré l'espace réduit par les deux bateaux à couple. Son patron a un peu râlé, pour le principe,  mais le pilote, Jean Claude, a tourné comme d'habitude, avec un gentil sourire... la trainée de vase bien visible montre  qu'un petit draguage ne serait pas de trop ...
Et le chat de Charles, qui a adopté la terrasse de la péniche, n'en a pas cessé d'être superbe !

MS Blueberry, francis dumelié       MS Blueberry, francis dumelié, charles berg

En début d'après midi, c'est le départ en direction de Digoin, avec Charles à la barre franche, pas franchement stressé, semble-t-il...

MS Blueberry, francis dumelié

Comme il a l'air large, le pont de Melay ! Un couloir flottant, ce bateau, je vous le disais !



mercredi 2 juillet

Il n'y a pas que les musées et les monuments prestigieux dans la région...
En allant de Charlieu à Semur en Brionnais, je suis tombé presque par hasard sur ceci : 

bateau d'argile et d'eau, francis dumelié   bateau d'argile et d'eau, francis dumelié

   

Sur le petit panneau, au-dessus de la cheminée, ces quelques vers de Paul Verlaine :

Écoutez la chanson bien douce
Qui ne pleure que pour vous plaire.
Elle est discrète, elle est légère :
Un frisson d'eau sur de la mousse !


mardi 1°  juillet  2014 Le Musée Alice Taverne à Ambierle

J'avais été très impressionné lors de la visite du Musée d' Iguerande le 26 mai, par la qualité de la présentation et la richesse des collections. Il s'agissait de l'oeuvre d'une seul homme, Monsieur Chandon.
Le Musée Alice taverne est un héritage : celui de cette autodidacte pour le moins tenace qui, à une époque où le recueil de la mémoire populaire et des traditions n'était pas à l'ordre du jour, a réalisé une véritable oeuvre que les actuels responsables du Musée continuent à enrichir par les nombreux dons qui leur arrivent de toute la région...

Quand on est à Melay, on est sur une lisière : le bord de Loire est comme une frontière entre, à l'est, ce magnifique Brionnais que je découvre peu à peu, et à l'Ouest, les côtes du Roannais qui nous mènent aux Monts de la Madeleine. Jusqu'ici, je suis plus allé à l'Est qu'à l'Ouest. Réparation s'impose...


Ambierle au milieu des vignes        

Ambierle émerge de ses vignes... On ne voit pas encore la couleur du raisin, même sur les grappes bien formées.

A partir de 1946, Alice Taverne
œuvre sans répit à la création d’un ″musée du terroir″, n’hésitant pas à vendre la maison familiale pour pouvoir acquérir une ancienne maison de maître transformée depuis en institution religieuse. Alice achète le corps du bâtiment en 1950, s’y aménage deux sommaires pièces à vivre et travaille sans relâche à la création des salles du futur musée. En 1951, une dizaine de salles sont déjà ébauchées, et c’est en 1952 que le préfet de la Loire, monsieur Dumont, inaugure le ″Musée de la Paysannerie et de l’Artisanat forézien″ qui deviendra le musée Alice Taverne à la mort de sa créatrice en 1969.

musée alice taverne à Ambierle     musée alice taverne à Ambierle

Reconstitution d'un intérieur paysan à gauche, bourgeois à droite

musée alice taverne à Ambierle    musée alice taverne à Ambierle

Cette salle a été crée en 1960 :  elle comprend à la fois des meubles "villageois" et des objets d'importation, comme le piano romantique, ou, sur la table, des céramiques anglaises.


musée alice taverne à Ambierle

Particulièrement réussie, cette reconstitution d'une épicerie de village du début du XX° siècle.

musée alice taverne à Ambierle   musée alice taverne à Ambierle

Plusieurs présentations donnent à voir  les métiers disparus avec leurs machines, leurs outils...

Ce n' est qu'un tout petit résumé de ce que vous pourrez voir, et également acquérir ou consulter les innombrables publications d'Alice Taverne qui a fixé le souvenir des traditions, contes, superstitions de la région...

Voir les actualités du 1° trimestre 2014

 de mai 2014

de juin 2014

retour à la page d'accueil du site